Tsukiji, fin d’un mythe

Le célèbre marché de Tsukiji à Tokyo (築地市場), le plus grand marché de poissons dans le monde, est sur le point d’être déplacer.
En raison de son infrastructure vieillissante, équipé d’un système de réfrigération dépassé, Tsukiji doit se déplacer à quelques kilomètres de son emplacement actuel vers Toyosu dans la baie de Tokyo. Un voyage prévu depuis des années et qui, après beaucoup de discussions et de rapports, sera réalisée au cours du mois de Novembre, bien que certains adversaires luttent encore, en raison du coût du déménagement et des traces de pollution sur le site de bord de mer en raison de l’activité d’un complexe gazier à cet endroit pendant de longues années
Tsukiji Market, qui a ouvert en 1935 est une immense halle chaotique, entouré par un désordre « organisé », avec ses échoppes, ses commerçants qui déchargent les poissons, les piles de boîtes pleines de fruits de mer des chariots motorisés à 3 roues. Alors  qu’une grande partie de  Tokyo est dans un sommeil profond, les allées de Tsukiji sont pleine d’activité, où des milliers de personnes travaillent et pour qui le nouveau marché n’aura pas le même charme, ni l’âme.

Le nouveau marché ou Tsukiji Uogashi ouvrira en Novembre, quelques jours après la fermeture du marché actuel mais trouverons nous le charme de Tsukiji dans cette nouvelle installation qui ressemble plus à un centre commercial est une autre histoire.

Nouveau batiment Tsukiji

Teru Teru Bozu : le chasseur de pluie !

Teru Teru Bozu (てるてる坊主), est une petite poupée artisanale fabriquée avec du papier ou du tissu blanc qui ressemble à un petit fantôme que les agriculteurs Japonais accrochent aux fenêtres des maisons avec une corde les jours de pluie.
Ce qui ressemble à un simple coutume est en fait une prière aux dieux et à l’un des monstres du Japon, le yokai appelé Hiyoribo, qui vient des montagnes de Hitachi-no-kuni ou préfecture de Chiba et dont la saison est l’été. Hiyoribo est un yokai qui apporte le beau temps et qui ne peut être vu les jours de pluie.

,

Pourquoi les Japonais conduisent-ils à gauche?

Le Japon a longtemps été un pays fermé sans échange avec l’extérieur. Cependant, avec l’ère Meiji (1868-1912) et le début de la politique de modernisation du Japon dirigée par l’empereur Meiji, le pays s’est ouvert aux influences extérieures. Ce fut à ce moment que le Japon a appelé le Royaume-Uni pour aider à son développement industriel. L’Angleterre fournit alors une expertise technique et industrielle aux Japonais, y compris dans le domaine de l’automobile. Et comme tout le monde le sait, les Anglais roulent sur la gauche! Donc, les Japonais ont suivi.
Selon beaucoup de gens au Japon, l’origine de la conduite à gauche trouve son origine et histoire … avec le samouraï. Les samouraïs portaient leurs épées sur le côté gauche, de sorte qu’ils puissent facilement dégainer avec la main droite. Si deux guerriers se croisaient sur une route ou dans une ruelle et s’ils avaient marché sur la droite, leurs épées se seraint entrechoquées pouvant être considéré comme une agression ou une provocation.

,

Ai ni Kotaeru White Day ou Oui moi aussi

La Saint Valentin est célébrée à deux dates différentes au Japon, la Saint Valentin et le White Day. La première est pour les hommes, la seconde pour les femmes et ils ne s’offrent pas de cartes, mais des chocolats. Ces deux jours sont uniquement à des fins commerciales et les fabriquants font plus de la moitié de leurs ventes annuelles lors de ces deux événements.
Le White Day (14 Mars), l’homme est censé « rembourser » la femme qui lui a offert des chocolats pour la Saint Valentin. S’il a reçu des Giri-choco « chocolat par obligation », ils donnent des chocolats blancs en retour, alors que s’il a reçu des Honmei-choco « chocolat moi aussi« , il offre,des bijoux, de la lingerie ou des vêtements (de préférence blanc) à la place, mais cela doit être « Sanbai gaeshi » ou  » triple retour « . Le cadeau que l’homme offrira doit être au moins le triple de ce qu’il a reçu.
Pour les adolescents, les jeunes ne proposent pas de chocolat à leur Valentine, mais un ruban blanc. Si la jeune fille l’attache à ses cheveux ou son poignet, cela confirme que les sentiments sont réciproques et qu’elle est sa Valentine.
Pas de soucis si vous êtes célibataire, le Black Day, le 14 Avril prochain, vous vous rassemblerez tous pour manger des jajangmyeon ou nouilles noires…mais en Corée.

, ,

Faire du shopping à Tokyo

Tokyo est une destination idéale pour les acheteurs avertis, de l’électronique grand public aux produits d’artisanats en passant par les produits de luxe et offre une très grande variété de boutiques et de centres commerciaux.
Il est particulièrement intéressant de savoir que le gouvernement Japonais a introduit la possibilité pour les étrangers d’acheter des articles hors taxes (matériel informatique et électronique, sac à main, vêtements) et depuis Octobre 2014, le système a été étendu à de nombreux autres produits, tels que les cosmétiques, les médicaments et même la nourriture et des boissons. Faire du shopping à Tokyo reste accessible même pour les moins fortunés, vous trouverez des articles accessibles à tous les portefeuilles.
Cette carte regorge d’informations utiles sur les produits et les magasins recommandés.

Omiyage, Le Cadeau Japonais

L’omiyage signifie « produit de la terre » et est un cadeau typique d’une région que l’on ramène au retour d’un voyage, à des amis, la famille ou aux collègues de travail. C’est beaucoup plus que des souvenirs, l’Omiyage est une spécialité régionale comme des bonbons, des gâteaux, des snacks ou des bibelots traditionnels et c’est une affaire sérieuse si l’on retourne à la maison ou au bureau sans rien rapporté d’un voyage.
Au Japon, l’Omiyage est une institution. Dans toutes les gares, lieux touristiques, il y a des magasins Omiyage, avec des boîtes joliment emballés et colorées.
Lors de votre prochain voyage après avoir visité les différents sanctuaires et temples de l’endroit où vous serez, votre voyage sera vraiment terminé après une stop à un magasin Omiyage de sorte que vous puissiez y choisir des cadeaux pour votre famille, amis ou collègues.
Nos préférés sont la Tokyo Banana, le Maccha de Kyoto, les produits Glico  d’Osaka, le Akafuku Mochi à Ise, le Kobe Pudding le Shiroi Koibito à Sapporo.
Et bien sûr, très populaire en ce moment avec les touristes et les Japonais, le Kit-kat.

,

Onsen, l’art du bain au Japon

Au cours de votre voyage au Japon, vous prévoyez de visiter les sanctuaires et les temples, déguster des sushis et la cuisine locale ou rencontrer des geishas dans le quartier de Gion …n’oublier pas le onsen, bain thermal ou « sources chaudes ».
Il y a plus de 27.000 sources chaudes et 3.000 spas au Japon, en raison de l’origine volcanique de l’archipel. Où que vous soyez, vous avez généralement une station à proximité, où vous pouvez séjourner pour un week-end. Les Japonais, eux-mêmes, y vont régulièrement, même pour une période beaucoup plus courte.
Voici nos Onsen préférés au Japon.

,

Nishiyama Onsen Keiunkan – Plus vieil hôtel au monde

Niché au milieu de pittoresques sources chaudes dans les montagnes, l’auberge Nishiyama Onsen Keiunkan située à Hayakawa dans la préfecture de Yamanashi est reconnu comme le plus ancien hôtel au monde. Initialement créé en 705, le traditionnel « onsen » a accueilli depuis plus de 1.300 ans (dans les mains de la même famille), de nombreux invités de prestige comme le shogun Tokugawa Ieyasu, des samurais et maintenant les touristes du monde entier.
Bien que l’hôtel est été rénové en 1997, l’auberge reste traditionnel. Elle est connue pour ses sources d’eau chaudes et dispose de six bains alimentés par quatre sources.
Nuit à partir de ¥34.720, qui comprend un kaiseki (dîner gastronomique) et le petit-déjeuner.

Plus d’infos: http://www.keiunkan.co.jp/en/

D’égouts et des couleurs – Drainspotting

Le street-art s’invite parfois là où on ne l’attend pas.
Au Japon, depuis le début des années 1980, les bouches d’égout deviennent des œuvres d’art, les dessins étant décidés avec la participation du public, décorées et peintes avec des motifs représentant une spécialité de la ville, une mascotte locale, des lieux culturels locaux où elles sont installées ou rendant hommage aux personnels qui les utilisent, comme les pompiers.
La popularité de ces plaques a même donné naissance à un nouveau type de tourisme – « drainspotting » – où les voyageurs tentent de trouver les 6000+ modèles différents actuellement au Japon. Puis depuis quelques jours des cartes à collectionner, arborant d’un côté le design et les explications, avec au verso les coordonnées géographiques pour les trouvez.

Ouverture de la ligne Hokkaido Shinkansen

JR Hokkaido et JR East ont annoncé que le shinkansen Hokkaido qui reliera Shin-Hakodate Hokuto à Hokkaido avec Shin-Aomori via le tunnel de Seikan est prévue pour le 26 Mars. La ligne reliera la ligne de shinkansen Tohoku existant entre Tokyo et Shin-Aomori. Il y aura 13 allers-retours par jour, dont 10 entre Tokyo et Shin-Hakodate Hokuto, les autres de Sendai, Hayate et Morioka une fois par jour.
Selon JR Hokkaido, le trajet entre Shin-Hakodate et Tokyo sera d’environ 4 heures et 10 minutes. À l’heure actuelle, il faut 5 heures et 20 minutes pour aller de Tokyo à Hakodate en prenant le Shinkansen Tohoku de Tokyo à Shin-Aomori et le transfert en train express.

Plus d’infos: Jrhokkaido