Jidai Matsuri Kyoto

Jidai Matsuri ou Festival des âges révolus, est un festival majeur du calendrier japonais commémore la fondation en 794 de Kyoto, l’ancienne capitale de l’empire Japonais, où résida l’empereur jusqu’en 1868. Mille ans de règne en une journée.
Le festival commence tôt le matin avec les mikoshi (sanctuaires portatifs) représentant les empereurs Kanmu et Komeiqui, sortent de l’ Ancien Palais impérial afin que le public puisse les saluer. Mais le temps fort est la procession de deux kilomètres qui débute l’après-midi, avec environ 2 000 artistes habillés en samouraïs, en soldats et en costumes traditionnels.
Attention toutefois, en cas de pluie, ce festival peut être reporté ou annulé.

Kyoto Aoi Matsuri

L’Aoi Matsuri tire son nom de la rose trémière et commémore les fêtes impériales. A l’origine, ce festival, datant du 6ème siècle, permettait d’éloigner la malédiction des mauvaises récoltes. C’est une procession composée d’environ 500 personnes richement vêtues de splendides costumes anciens et maquillées de manière traditionnelle qui le 15 mai défilent dans les principales rues de Kyoto. Le messager impérial ouvre le cortège sur son cheval suivi de la Saio-dai, symbole de la jeune princesse impériale, qui est choisie parmi les jeunes filles de familles riches et distinguées de Kyoto.
Le défilé est une reproduction grandeur nature d’une peinture en rouleau historique.

Tanabata Matsuri Sendai

Egalement appelés “fêtes des étoiles” se déroulent dans tout le Japon le 7 du 7e mois de l’année, jour où, selon la légende chinoise, les trajectoires des étoiles Altaïr et Véga se croisent. Le Tanabata Matsuri de Sendai est l’une des fêtes les plus populaires au Japon. La plupart des rues commerçantes sont décorées par des banderoles multiciolores de 3 à 5 mètres de long, confectionnées à la main puis accrochées dans les galeries sur des mâts en bambous de dix mètres de hauteur.
D’autres événements ont lieu comme des spectacles, des concerts et de la danse traditionnelle et la nuit qui précède le festival (le 5 août) est marquée par un tir de feu d’artifice sur les berges de la rivière Hirosegawa.

Kochi Yosakoi Matsuri

Le Yosakoi qui signifie “Venez ce soir!” est un style de danse unique né dans la ville de Kochi en 1954 et il s’agit d’une interprétation moderne d’Awa Odori. Très énergique, combinant des mouvements de danse traditionnelle japonaise avec de la musique moderne, le Yosakoi se compose de danses chorégraphiées par équipes. Les participants doivent danser sur l’air de musique folklorique locale intitulé “Yosakoi Naruko Odori”, mais ils sont libres de l’adapter à leur style ; les spectateurs ont l’embarras du choix entre les différents arrangements, qui vont du rock au reggae.
Les visiteurs peuvent intégrer la troupe des débutants, appelée “niwaka-ren”. Selon le prix payé, ils reçoivent alors un ” happi” (courte veste traditionnelle), et/ou un naruko, castagnettes que brandissent tous les danseurs au festival Yosakoi.

Tenjin Matsuri Osaka

Le Tenjin Matsuri, festival de plus de 1 000 ans, est le plus important festival de bâteau du Japon et est dédié à Sugawara no Michizane, divinité protectrice des arts et des études. Une procession de quelques 3.000 personnes, habillées dans le style de la cour impériale, portent des Mikoshis, ces sanctuaires portatifs, et qui embarquent le 25 dans des centaines de bateaux, remontant ainsi la rivière Dojima. Les bateaux sont illuminés de feux lorsque la nuit commence à tomber sur Osaka, se reflétant ainsi à la surface de l’eau, le tout conférant une atmosphère magique.
Les deux jours de fêtes sont par la suite conclus par un énorme feu d’artifices.

Kishiwada Danjiri Matsuri Osaka

Le Danjiri Matsuri, âgé de plus de 300 ans, tiens son origine du “Inari Matsuri” créé par le seigneur du château Kishiwada pour prier afin d’avoir une récolte abondante, le festival, depuis ses tout débuts, jouissaient d’un énorme soutien local. 34 équipes montrent leur Danjiri sacrés (chars traditionnels en bois) qui sont tirés par les festivaliers à travers toute la ville: symbole de force, endurance et de fête.
Négocier les virages est la partie la plus difficile et chaque année certains percutent des poteaux ou des maisons et l’un des moments les plus spectaculaires du festival est appelé “Yari-mawashi” ou l’on voit les participants faire déraper leurs danjiri de 4 tonnes lors des virages.

Nebuta Matsuri Aomori

Tous les ans, ce sont plus de 3.000.000 de touristes qui viennent à Aomori pour voir ce festival et ses célèbres chars, les Nebuta qui représentent des personnages ou scènes historiques mais aussi des fleurs ou des animaux.
Le clou de l’événement est le soir du 7, l’on peut admirer une partie des chars défiler sur l’eau en même temps qu’un concours de feu d’artifice qui clôt le festival.
Les visiteurs peuvent participer à ce festival en tant que “haneto”, les gens qui dansent autour des chars a condition de porter le costume officiel et il est alors possible de se joindre à n’importe quel char.

Awa Odori Tokushima

Chaque année du 12 au 15 août, la ville de Tokushima sur l’île du Shikoku, est la scène de l’une des plus grosses fêtes du festival Awa Odori (danse des fous) honorant la tradition du O-Bon (fête bouddhique des morts). Attirant plus d’un 1million de visiteurs chaque année, pendant 4 jours les rues et les places principales de la ville deviennent autant de scènes de danses entre 18h et 22h.
Après les défilés quelques troupes (il y’en a 40 qui comptent 100 000 danseurs) continuent de danser dans la rue et les spectateurs peuvent alors danser à leur tour avec les danseurs et les danseuses. Rejoignez-les!

Gion Matsuri Kyoto

Le festival de Gion, a été créé au VI siècle et fait partie des plus grands Matsuri de Kyoto et est peut-être le festival le plus connu du Japon. Il a lieu chaque année, du 1er au 30 juillet, mais est particulièrement animé du 14 au 17. Il met en scène le grandiose spectacle d’une trentaine de chars, appelés Yamaboko, ainsi que de nombreuses cérémonies et rituels de purification.
Le soir, tous les quartiers traditionnels sont décorés par des tentures et des fleurs, et illuminés par des lanternes.
Les visiteurs peuvent se plonger dans un décor du Japon traditionnel et illustre à la perfection cet équilibre de la société Japonaise entre tradition et modernité.

Hakata Dontaku Matsuri Fukuoka

Ce festival traditionnel a commencé en l’an 1179 à Hakata (deuxième nom de la ville de Fukuoka) et se déroule pendant la Golden Week (jours fériés entre la fin avril et début mai) et 400 groupes totalisant 30.000 figurants venant de tous les coins de Kyushu, revêtent d’incroyables tenues pour défiler dans les rues en claquant en rythme des Shamoji (cuillère en bois). Des parades de chars et de chevaux portant les symboles de dieux légendaires se joignent aussi à la foule.
Le Hakata Dontaku Matsuri attire plus 2 millions de visiteurs. Tout le monde est le bienvenu, alors n’hésitez pas à vous joindre à la ronde !