Choc des cultures au Japon

,

Le festival des lucioles à Tokyo

De la fin du mois de mai et tout au long de Juin est la saison luciole au Japon. Observer les lucioles ou genji-botaru (ゲンジボ タル, laciola) est une tradition aponaise que vous ne connaissez certainement pas, alors que c’est une tradition séculaire et l’une des caractéristiques des étés japonais. Il peut être un peu difficile de voir les lucioles sauvages dans le centre de Tokyo, mais beaucoup d’endroits à la végétation luxuriante crée un environnement parfait pour la reproduction de ses insectes délicats et vous permets de profiter du magnifique spectacles de ces points scintillants dans la nuit.
Notez qu’il est extrêmement important d’être calme à l’approche des lucioles, et de ne pas utiliser de flash lors de prises de photos.
Voici une liste de nos recommandations, où vous pouvez profiter des lucioles à Tokyo, comme dans “Le Tombeau des lucioles” (火垂るの墓, Hotaru no haka?) film d’animation Japonais d’Isao Takahata du studio Ghibli.
Beaucoup de sites sont en Japonais, contactez-nous pour reserver.

Teru Teru Bozu : le chasseur de pluie !

Teru Teru Bozu (てるてる坊主), est une petite poupée artisanale fabriquée avec du papier ou du tissu blanc qui ressemble à un petit fantôme que les agriculteurs Japonais accrochent aux fenêtres des maisons avec une corde les jours de pluie.
Ce qui ressemble à un simple coutume est en fait une prière aux dieux et à l’un des monstres du Japon, le yokai appelé Hiyoribo, qui vient des montagnes de Hitachi-no-kuni ou préfecture de Chiba et dont la saison est l’été. Hiyoribo est un yokai qui apporte le beau temps et qui ne peut être vu les jours de pluie.

,

Ai ni Kotaeru White Day ou Oui moi aussi

La Saint Valentin est célébrée à deux dates différentes au Japon, la Saint Valentin et le White Day. La première est pour les hommes, la seconde pour les femmes et ils ne s’offrent pas de cartes, mais des chocolats. Ces deux jours sont uniquement à des fins commerciales et les fabriquants font plus de la moitié de leurs ventes annuelles lors de ces deux événements.
Le White Day (14 Mars), l’homme est censé “rembourser” la femme qui lui a offert des chocolats pour la Saint Valentin. S’il a reçu des Giri-choco “chocolat par obligation”, ils donnent des chocolats blancs en retour, alors que s’il a reçu des Honmei-choco “chocolat moi aussi“, il offre,des bijoux, de la lingerie ou des vêtements (de préférence blanc) à la place, mais cela doit être “Sanbai gaeshi” ou ” triple retour “. Le cadeau que l’homme offrira doit être au moins le triple de ce qu’il a reçu.
Pour les adolescents, les jeunes ne proposent pas de chocolat à leur Valentine, mais un ruban blanc. Si la jeune fille l’attache à ses cheveux ou son poignet, cela confirme que les sentiments sont réciproques et qu’elle est sa Valentine.
Pas de soucis si vous êtes célibataire, le Black Day, le 14 Avril prochain, vous vous rassemblerez tous pour manger des jajangmyeon ou nouilles noires…mais en Corée.

, ,

Onsen, l’art du bain et sources thermales du Japon

Au cours de votre voyage au Japon, vous prévoyez de visiter les sanctuaires et les temples, déguster des sushis et la cuisine locale ou rencontrer des Geisha dans le quartier de Gion… n’oublier pas le l’art du bain ou onsen (温泉), les sources chaudes du Japon.
Véritables institutions au Japon, ces sources géothermiques sont naturellement entretenues par la très forte activité volcanique de l’archipel Japonais.
Il y a plus de 27.000 sources chaudes et 3.000 spas au Japon, indifféremment aménagés en intérieur ou en extérieur (rotenburo – 露天風呂), ces derniers étant les plus prisés.
Où que vous soyez, vous avez généralement une station à proximité et a plupart des onsen sont adossés à des complexes hôteliers et/ou de restauration, il est donc aisé de partir le temps d’un week-end dans une chambre d’hôte (minshuku – 民宿) ou dans une auberge traditionnelle (ryokan – 旅館).

Voici nos Onsen préférés au Japon.