,

Sakura : les cerisiers en fleurs du Japon

Plus de 600 variétés différentes de Sakura ou cerisiers en fleurs du Japon sont cultivées aujourd’hui. La forme des pétales, la couleur et la période de floraison sont différentes les unes des autres. Voici quelques-unes des variétés les plus représentatives du cerisier Japonais pour la période où vous venez au Japon.

Somei Yoshino sakuraSomei Yoshino: Cette variété est la star de l’archipel et consitue 80% des cerisiers Japonais. Plantée à partir de la fin de l’ère Edo, elle est issue d’un croisement et donne des fleurs à cinq pétales d’un blanc pur avec des teintes de rose très pâle.
Le Parc Hirosaki à Hirosaki, dans la préfecture d’Aomori, a le plus ancien cerisier Yoshino planté en 1882. Le festival “Hirosaki Sakura Matsuri” a lieu chaque année du 23 avril au 5 mai quand les fleurs de cerisier d’Hirosaki sont en pleine floraison.

Yamazakura cherry blossom: Le cerisier de montagne est répandu dans l’ouest et le centre du Japon et fleurit un peu plus tôt que le Yoshino Somei Yoshino et fait partie des premiers hanami de la saison. Aussi composées de 5 pétales, il peut atteindre 30 mètres de hauteur et est est apprécié des menuisiers.
En pleine floraison début Avril, l’arbre Yamazakura du temple Kogonji dans la ville d’Akiruno de Tokyo, est désigné comme un monument naturel de la ville, on estime qu’il a environ 400 ans et est l’un des trois grands arbres de Tokyo.

Shidarezakura blossom: Petit arbre aux rameaux retombant avec élégance, très florifère avec une allure très gracieuse, on l’appele le cerisier pleureur et a des pétales qui peuvent être blanches, roses ou rouges et et atteint habituellement une hauteur de 4/6 mètres.
Vénéré depuis plus d’un millénaire au Japon, comme le “Miharu Takizakura (cascade de la fleur de cerisier)” qui est désigné comme un monument naturel national. C’est l’un des trois grands cerisiers du Japon, qui aurait plus de mille ans.

Lors de votre prochain voyage au Japon, regardez ces fleurs de Sakura et essayez de reconnaître de quelle variété il s’agit!

Yuigahama: La plage éphémère et fantastique du Japon

L’île de Yoron (ヨロン島) est une petite île tropicale, d’environ 23 km de circonférence, entourée de magnifiques récifs coralliens. Elle est situé dans le sud des îles Amami – préfecture de Kagoshima, à environ 25 km au nord-est d’Okinawa.

C’est un paradis tropicale où les visiteurs apprécieront ses plages aux eaux cristalline. Mais le meilleur endroit que nous vous recommandons est “Yurigahama Beach”.

Cette plage est un banc de sable blanc qui n’apparaît que pendant la marée basse entre le printemps et l’été. Il apparaît à environ 1,5 km de la rive au large de la plage d’Okaneku, mais la taille, la forme et l’emplacement de la plage varient d’un jour à l’autre. En outre, elle disparaît sous l’eau lorsque la marée commence à monter. C’est pourquoi la plage de Yurigahama s’appelle la plage fantastique.

Vous y trouverez l’eau cristalline étincelante et la barre de sable artistique. C’est un paysage à couper le souffle!

Voici une vidéo de la plage de Yurigahama produite par la préfecture de Kagoshima.

,

Koyasan, dormir dans un temple au Japon

Vivez une expérience unique en passant une nuit spirituelle au rythme de la vie monastique des moines bouddhistes dans un shukubo, qui signifie littéralement “dormir chez les moines”. Depuis des millénaires au Japon, les temples bouddhistes ont accueillis des pèlerins ou des samouraï en déplacement et aujourd’hui quelques shukubo sont ouverts aux touristes, comme par exemple à Koyasan, petite ville située à 3 heures environ de Kyoto, où se trouve une grande concentration de temples.
Parmi la cinquantaine de temples adoptant le shukubo, le temple Eko-in, propose un hébergement de style traditionnel japonais. Lieu de méditation et de recueillement exceptionnel, le temple comprend 35 chambres spacieuses avec tatamis donnant sur un jardin magnifique et votre petit-déjeuner et déjeuner, seront composés de plats végétariens typiques de la cuisine bouddhistes.
Vous aurez la possibilité de copier un sutra, un symbole de la sagesse, d’assister à l’office matinale, en écoutant les mantras des jeunes moines, au rythme des battements sourds et saccadés du tambour, de suivre une cérémonie du feu et de participer à des séances de méditation.

Pour plus d’infos, http://ekoin.jp/ ou contactez-nous pour tout autre possiblité de nuit spirituelle au Japon.

L’ascension du mont Fuji : une expérience unique (ou pas)

“Celui qui gravit le mont Fuji une fois est un sage, celui qui le fait deux fois est un fou ” – proverbe japonais.

Montagne vénérée dans le shintoïsme et patrimoine mondial de l’UNESCO, le mont Fuji est la montagne la plus escaladée au monde et alors qu’elle est ouverte aux touristes que deux mois dans l’année (juillet et août), plus de 400.000 personnes (estimation) se lanceront à son assaut durant cette période cette année . Attendez-vous donc à des embouteillages à chaque station et au sommet.Embouteillage ascesnsion du Mont Fuji

La saison vient de commencer et la montée, loin d’être une partie de plaisir, reste tout de même clémente et peut se faire sans être un pro de la randonnée en montagne, mais nécessite une bonne préparation.

Trois choses à avoir impérativement: bien entendu de bonnes chaussures de marche, des vêtements imperméables, car il faut en général traverser une zone de nuages et une lampe de poche si vous choisissez de monter de nuit. Vous devez aussi tenir compte des températures basses, voire négative au sommet, des vents forts et de la diminution de l’oxygène disponible.

Gambarre ou Bon Courage en Japonais.

Site officiel: http://www.fujisan-climb.jp/en/ (Anglais)