Que faire et que visiter à Tokyo

,

Toden Arakawa – Le tramway de Tokyo

La ligne de tramway Arakawa est la dernière ligne de tramway de Tokyo, qui s’étend sur 12 kilomètres de Waseda, quartier qui accueille une université réputée, à Minowabashi au Nord-Est de Tokyo. Contrairement aux lignes de train plus récentes, elle traverse des quartiers pittoresques, que vous pouvez explorer tout au long de la ligne grâce au pass 1 journée (400 yens).
Au départ de Waseda voici quelques lieux/stations à découvrir:

Kishibojimmae et le Temple Kishimojin, dédié à Hariti, la déesse protectrice des enfants et des accouchements difficiles.

Mukohara et son musée de la monnaie.

Sugamoshinden afin de découvrir le fameux quartier de Sugamo et la rue commercante Jizo Dori jallonnee de trois temples. Quartier aussi connu sous le nom du « Harajuku des mamies ».

A 2 kilomètres à pied,se trouve le jardin de Riku-gyen.

Oji Ekimae et son sanctuaire en bois Oji Inari qui remonte à la période Heian (794 – 1185). Au parc Asukamaya et ses trains anciens, premier jardin public du Japon, son musée du papier.

Et pour finir, le parc d’attractions d’Arakawa à la station Arakawa Yuenchi mae.

Bonne route.

, ,

Un train invisible au Japon en 2018

Le Japon est connu pour ses trains de haute technologie, comme en témoigne l’incontournable Shinkansen, toujours en compétition avec la France pour les records de vitesse. L’un des meilleurs architectes du Japon, Kazuyo Sejima travaille sur la construction d’un train invisible pour la société nippone Seibu Railway pour fêter son 100e anniversaire.
Connu pour son fameux design « semi-transparent » qui fait sa réputation, comme le musée du Louvre-Lens, Kayuzo Sejima utilise des techniques de panneaux semi-transparents et réfléchissants qui renverront une image douce de l’environnement qui les entoure et qui permettra donc à ces trains de se fondre dans le paysage.
Ce « train-caméléon » devrait être mis en service à Tokyo dès 2018

,

Le festival des lucioles à Tokyo

De la fin du mois de mai et tout au long de Juin est la saison luciole au Japon. Observer les lucioles ou genji-botaru (ゲンジボ タル, laciola) est une tradition aponaise que vous ne connaissez certainement pas, alors que c’est une tradition séculaire et l’une des caractéristiques des étés japonais. Il peut être un peu difficile de voir les lucioles sauvages dans le centre de Tokyo, mais beaucoup d’endroits à la végétation luxuriante crée un environnement parfait pour la reproduction de ses insectes délicats et vous permets de profiter du magnifique spectacles de ces points scintillants dans la nuit.
Notez qu’il est extrêmement important d’être calme à l’approche des lucioles, et de ne pas utiliser de flash lors de prises de photos.
Voici une liste de nos recommandations, où vous pouvez profiter des lucioles à Tokyo, comme dans « Le Tombeau des lucioles » (火垂るの墓, Hotaru no haka?) film d’animation Japonais d’Isao Takahata du studio Ghibli.
Beaucoup de sites sont en Japonais, contactez-nous pour reserver.

,

Dragon Quest Au tableau ! – Shinjuku

Pour fêter la sortie du nouveau Héros Dragon Quest Heroes II,  la société Square Enix a demandé à RenaRena de reproduire une fresque à la craie sur un tableau géant de 14 mètres dans la gare de Shinjuku. Déjà connue pour son précédent travail autour du jeu Dark Souls, il a fallu un mois à RenaRena pour terminer la peinture murale et le résultat final est tout simplement sensationnel.

Exposée du 23 mai au 29 Mai l’installation utilise les médias sociaux. Sauf si les tweets contenant le hashtag #DQH2 dépassent 5.000 d’ici le 24 mai, le tableau sera nettoyé des monstres à partir du lendemain.

Images Eiga.com

,

G-cans – Le temple de béton souterrain

Vous avez déjà fait le tour des temples de Tokyo? Alors pourquoi pas aller voir un temple « underground »!G-can - Le temple de béton souterrain
Construit entre 1992 et 2006 et situé à la périphérie de Tokyo, le « Metropolitan Area Outer Underground Discharge Channel », plus communément appelé le G-Cans est un système d’égout pluvial souterrain qui se compose de cinq silos de confinement en béton d’une hauteur de 65m et d’un diamètre de 32m, reliés par 6,4 km de tunnels, le tout à 50m sous la surface du sol.
Mais surtout un réservoir principal de 177m de long, 78m de large et 25,4m de haut, surnommé « Le Temple » et qui avec ses piliers ressemblent à un sanctuaire majestueux et mystique.
Le G-Can est une destination touristique fascinante et lorsqu’ils ne sont pas inondées, des visites sont effectuées deux fois par jour, du mardi au vendredi, mais uniquement en Japonais. Contactez-nous pour un accompagnment.
Plus d’infos.
Ou tout simplement regardez cette vidéo.

Tsukiji, fin d’un mythe

Le célèbre marché de Tsukiji à Tokyo (築地市場), le plus grand marché de poissons dans le monde, est sur le point d’être déplacer.
En raison de son infrastructure vieillissante, équipé d’un système de réfrigération dépassé, Tsukiji doit se déplacer à quelques kilomètres de son emplacement actuel vers Toyosu dans la baie de Tokyo. Un voyage prévu depuis des années et qui, après beaucoup de discussions et de rapports, sera réalisée au cours du mois de Novembre, bien que certains adversaires luttent encore, en raison du coût du déménagement et des traces de pollution sur le site de bord de mer en raison de l’activité d’un complexe gazier à cet endroit pendant de longues années
Tsukiji Market, qui a ouvert en 1935 est une immense halle chaotique, entouré par un désordre « organisé », avec ses échoppes, ses commerçants qui déchargent les poissons, les piles de boîtes pleines de fruits de mer des chariots motorisés à 3 roues. Alors  qu’une grande partie de  Tokyo est dans un sommeil profond, les allées de Tsukiji sont pleine d’activité, où des milliers de personnes travaillent et pour qui le nouveau marché n’aura pas le même charme, ni l’âme.

Le nouveau marché ou Tsukiji Uogashi ouvrira en Novembre, quelques jours après la fermeture du marché actuel mais trouverons nous le charme de Tsukiji dans cette nouvelle installation qui ressemble plus à un centre commercial est une autre histoire.

Nouveau batiment Tsukiji

, ,

Faire du shopping à Tokyo

Tokyo est une destination idéale pour les acheteurs avertis, de l’électronique grand public aux produits d’artisanats en passant par les produits de luxe et offre une très grande variété de boutiques et de centres commerciaux.
Il est particulièrement intéressant de savoir que le gouvernement Japonais a introduit la possibilité pour les étrangers d’acheter des articles hors taxes (matériel informatique et électronique, sac à main, vêtements) et depuis Octobre 2014, le système a été étendu à de nombreux autres produits, tels que les cosmétiques, les médicaments et même la nourriture et des boissons. Faire du shopping à Tokyo reste accessible même pour les moins fortunés, vous trouverez des articles accessibles à tous les portefeuilles.
Cette carte regorge d’informations utiles sur les produits et les magasins recommandés.

,

Conduire un Mario Kart dans les rues de Tokyo

Êtes-vous un grand fan du jeux vidéo Mario Kart de Nintendo? Eh bien, vous pourriez être intéressé par ces cosplayers Japonais qui donnent vie aux personnages de Mario Kart dans les rues de Tokyo.
Les pilotes Mario Kart peuvent être vu au volant dans les quartiers de Akihabara,Shibuya et de Harajuku et sont toujours heureux de poser pour des photos.
Vous pouvez aussi louer un go-kart et explorer Tokyo d’une manière différente, avec des prix à partir de ¥2.700 pour une heure à ¥10.800 pour une journée entière. Le go-kart se déplace à 55 km/h et vous pouvez même choisir d’enregistrer votre aventure sur une caméra Go-Pro installé à l’avant du kart.

Infos: http://maricar.jp/

,

Point de vue sur Tokyo

Depuis la fin des années 1950, les gratte-ciel et les tours parsemment Tokyo. Les vues panoramiques incroyables de ces bâtiments n’ont pas été oubliées par les architectes et plusieurs de ces structures intègrent des terrasses d’observation qui sont ouvertes au public. A partir de ces observatoires aériens les visiteurs peuvent admirer Tokyo bien sur, mais aussi la plaine du Kanto et voir par temps clair, aussi loin que le mont Fuji. Voici quelques-unes des meilleures terrasses d’observation publiques gratuites et payantes à Tokyo.

Tentative 360 Panoramique Sanctuaire de Nezu

Nezu-jinja Tokyo – Spherical Image – RICOH THETA


Photo prise au Sanctuaire de Nezu. Resultat peu convaincant avec le Ricoh Theta m15.